Mon parcours

Ma carrière médicale : une assise scientifique

Après une carrière de médecin, d’abord de pédiatre puis de médecin de santé publique dans les domaines de la petite enfance et de la cancérologie, j’exerce maintenant en tant que psycho-praticienne et sexothérapeute. Cette carrière professionnelle dans le monde de la santé m’a permis outre l’acquisition d’un savoir médical et de compétences relationnelles de travailler avec un réseau de partenaires diversifié que je mets à profit dans mon métier de psycho-praticienne et sexothérapeute.

Le retour vers soi et le désir de devenir thérapeute

Mon intérêt pour la psyché a commencé il y a environ 25 ans lorsque j’ai commencé une psychothérapie personnelle. Je sentais en effet une souffrance interne inexplicable et je rencontrais des difficultés dans mon couple. Depuis lors je n’ai cessé de travailler sur moi-même de façon individuelle et en groupe avec des approches diversifiées. Celles-ci m’ont fait gagner en liberté intérieure, en autonomie et en responsabilité.

Elles ont aussi fait émerger en moi le désir d’accompagner des personnes en souffrance qui aspirent à introduire davantage de fluidité dans leur vie et donc de devenir thérapeute. Il me tenait à cœur d’avoir une approche ouverte qui prenne en compte les personnes dans leur globalité et leurs différentes dimensions afin de répondre à leurs besoins et demandes.

Vers une vision élargie de la sexualité

Mon intérêt pour la sexualité s’est développé il y a une dizaine d’année par la découverte du tantra avec un enseignant remarquable, Sudheer Roche. Son enseignement m’a apporté une vision nouvelle de la sexualité et de façon plus large sur la vie et le rapport au monde. Le tantra est pour moi un art de vivre dans lequel, l’énergie sexuelle, énergie de vie, est mise au service de notre existence afin que celle-ci soit joyeuse et reliée dans le lien à soi-même, aux autres et à plus grand que soi. J’ai également suivi durant deux années un cycle intensif de SGT (Sexual Grounding Thérapy – https://www.trisoul.fr) qui m’a permis de revisiter à tous les âges de la vie l’enracinement de mon énergie sexuelle. Psychothérapie personnelle, tantra, SGT m’ont permis une exploration de ma sexualité ce qui est essentiel pour un.e sexothérapeute.

Un parcours de formation complet et intégratif

Comme je souhaitais compléter ce parcours et mes connaissances sur la sexualité, j’ai commencé en 2016 le cursus en sexothérapie à Indigo formations (https://indigo-formations.fr) et je l’ai poursuivi par la formation complète en psychothérapie intégrative. Ainsi, j’ai validé les cycles de sexothérapie, gestalt thérapie, le cours « 101 » d’introduction à l’analyse transactionnelle. J’ai aussi été formée par Indigo à des approches différenciées telles que la thérapie de couple par l’approche IMAGO (www.imago-france.fr), les problématiques trans générationnelles, les constellations familiales, la PNL (programmation neuro linguistique), les approches systémiques. J’ai suivi à Indigo plus de 1300 heures de formation. J’ai complété ce cursus par une formation en EMDR débutée en 2021 (Eye Movement Desensitization and reprocessing) et je suis donc également maintenant praticienne en EMDR. L’EMDR est un processus de traitement adaptatif de l’information très efficace en psychothérapie non seulement sur les traumatismes mais aussi sur nombre d’autres situations.

Vers une pratique corporelle intégrative singulière : la Téhima

Je suis également praticienne de Téhima et j’intègre cette approche dans mes accompagnements thérapeutiques lorsque cela s’avère pertinent pour la personne. La Téhima est une pratique corporelle intégrative (on peut aussi parler de yoga ou de tai-chi hébraïque) reposant sur la symbolique, la calligraphie et les correspondances corporelles des 22 lettres hébraïques qui constituent un chemin initiatique. Elle permet de développer un dialogue, une danse entre le corps et l’esprit.

Ainsi toutes ces formations associées à ma pratique antérieure de médecin me permettent d’assoir mon identité de psycho-praticienne intégrative et de sexothérapeute avec ses singularités propres.

Et pour conclure….

Je continue à me former régulièrement et je suis supervisée. Je suis membre du Réseau de Santé Sexuelle Publique (www.santesexuelle.org). Accompagner des personnes en thérapie constitue une forte responsabilité et nécessite de solides compétences régulièrement mises à jour ainsi que des qualités relationnelles et de l’humilité pour se « mettre au service » de la personne et co-créer ensemble le chemin qui la mènera vers davantage d’autonomie, de responsabilité et de liberté.